H.
Ce qui arrive est vivant.
Ce qui se tient en place est un miroir.
Mais ce qui chante des chansons est un serpent
Dont le regard transforme la pisse en vin.

Ils sont tous les deux complètement dépourvus de haine,
ombMais me tuent de la même façon.

Le serpent derrière moi susurre
Ce que mes dégâts auraient pu être.
Mon sang devant moi me supplie
D'ouvrir mon coeur à nouveau.

Et je sens cela me traverser à nouveau, comme un tempête.
Considérablement.

Cette voix vénéneuse me tente,
me draine, me saigne,
Me laisse desséché et vide.
Me lache comme une douce gravité.

Le serpent derrière moi susurre
Ce que mes dégâts auraient pu être.
Mon sang devant moi me supplie
D'ouvrir mon coeur à nouveau.

Et je sens cela me traverser à nouveau, comme un tempête.

Je suis trop connecté à toi pour
M'évanouir, disparaître.
Pendant des jours encore je te sens
Me toucher, me changer,
Et considérablement me tuer.

Sans la peau,
Sous la tempête,
Sous ces larmes
Les murs sont tombés.

Et le serpent est noyé et
Tandis que je regarde dans ses yeux,
Ma peur commence à disparaître
Me rappelant tous ces temps passés.

J'aurais pu avoir pleuré, alors.
J'aurais dû avoir pleuré, alors.

Et alors que les murs tombent et
Tandis que je regarde dans tes yeux
Ma peur commence à disparaître
Me rappelant tous ces temps passés
Je suis mort
et vais mourir.
ça va.
C'est pas grave.

Je suis trop connecté à toi pour
M'évanouir, disparaître.
Pendant des jours encore je te sens
Me toucher, me changer,

Et considérablement me tuer.

Source : Reflecting Moon